VOTE | 474 fans |

#622 : Légende (1/2)

 

Synopsis: L'équipe de Gibbs travaille sur le meurtre d'un 1ère classe de la Marine. Deux frères éveillent très vite les soupçons. L'enquête, dirigée par une autre équipe du NCIS, rejoint une affaire de trafic d'armes. (Fusils d'assaut, explosifs C4...) Gibbs et McGee se déplaceront à Los Angeles pour collaborer avec les agents spéciaux G Callen, Lara Macy, Nate "Doc" Getz, Kensi Blye, Sam Hanna et Eric Beale...

Cet épisode introduit l'équipe du NCIS: Los Angeles pour le spin-off du même nom. 

Titre VO
Legend - Part 1

Titre VF
Légende (1/2)

Première diffusion
28.04.2009

Première diffusion en France
05.02.2010

Plus de détails

Scénariste : Shane Brennan
Réalisateur : Tony Wharmby

 

Éric : Acquisition Blackbird. Alerte dans Océan, tourne au nord de Linden. Delta Foxtrot Charlie Bravo.

 

Macy : Acquisition des caméras de circulation.

 

Éric : On quitte la Pictomettry. On passe en direct dans cinq secondes ? Blackbird ciblé.

 

Kensi : Il traverse du côté est de la rue, Sam. Tu le vois ?

 

Sam : Ç’a y est.

 

Macy : On l'a en visuel Kensi.

 

Kensi : Hey ! Bienvenue parmi nous, Macy. On se repositionne derrière moi à l'intersection.

 

Sam : Hey, doucement Kensi tu vas y'être avant lui.

 

Kensi : Coups de feu ! Coups de feu ! Blackbird essuie des tires.

 

Macy : A toutes les unités, on referme, on referme. Coups de feu. Trouvez un autre angle.

 

Erci : J'essaie Macy.

 

Sam : Attention Kensi, derrière toi !

 

Kensi : Occupes toi de Chandler. Vas-y !

 

Sam : J'ai besoin d'une direction précise !

 

Macy : Le GPS est dans la mallette. Il faut un visuel sur Chandler, Sam.

 

Sam : Réponse négative, Macy. Blackbird s'est envolé.

 

Macy : C'est pas vrai !

 

 

 

 

 

 

 

McGee : Tony je ne veux pas discuter avec toi.

 

Tony : Tu discutes là.

 

McGee : Non. Pas du tout.

 

Tony : Et pourtant si.

 

McGee : Non, ce n'est pas une discution.

 

Tony : Je crois qu'si.

 

McGee : Non ! C'est faut.

 

Tony ! Si ! Je te le dis. Attends un instant. Secrétariat de Ziva David.

 

Homme : Je peux lui parler ?

 

Tony : Elle n'est pas là pour l'instant. Oh ! Attendais, elle est en train d'arriver. Un homme, voix grave, 1 mètre 92, 90 kilos, costard en soi, chaussure Italiennes, se tenant du côté nord de la rue, cherchant Ziva.

 

Ziva : Merci Tony. Allô ?

 

Homme : Ziva ?

 

Ziva : Bonjour. Comment tu vas ? Je voulais justement t’appeler.

 

Tony : On discutait de quoi, exactement ?

 

McGee : On n'était pas en train de discuter.

 

Tony : Oh ! Ça. Si, voyons.

 

McGee : Tu es conscients que c'est de ça qu'on discutait justement? Du fait que tu vas discuter des choses les plus anodines. Quelques fois tu discutes même pour rien du tout. Tu veux seulement discuter pour discuter.

 

Tony : Ça ce n'est pas discuter, McContrarient. S'il te plaît, essaies de te concentrer . Ça s’appelle badiner.

 

McGee : Non, Tony Je regrette. Badiner c'est l'art de la répartie légère.

 

Tony : Tu rigoles ?!

 

McGee : Bon, c'est ton tour d'aller chercher le café.

 

Gibbs : Discutes pas DiNozzo. Ça finis par être énervant !

 

Ziva : Je te rappelle.

 

Gibbs : Le café peut attendre McGee. Un Marine mort non.

 

Tony : La distance c'est pas facile. Ton amoureux de Tel Aviv ?

 

Ziva : Tu es jaloux.

 

Tony : Je suis pas jaloux.

 

Ziva : Bien sur que si.

 

Tony : Non pas du tout : Et je ne discutes pas, Gibbs.

 

McGee : Mais si.

 

Tony : Pas du tout !

 

 

 

Tony : Une vue à marquer d'une croix.

 

 

 

Ziva : Première classe Nick Francis Chandler. Camp Pendleton. Californie.

 

McGee : Il y a la chaussure gauche qu'il manque.

 

Tony : Mais non.

 

McGee : Je te dis que si !

 

Tony : Tu fais une photo McCliché ? Carte d'embarquement Los Angeles-Washington.

 

Gibbs : Arrivé ce matin.

 

Tony : C'est vrai que parfois ces voles sont tuant.

 

Ducky : Quelle vue magnifique ! Le berceau de l'histoire Américaine saisit d'un seul coups d'oeil. Du Potomac jusqu'au dôme du Capitole. Je doute que ce jeune homme ait pu vraiment en profiter.

 

Ziva : Ce sont des ouvriers qui l'ont trouvé quand ils sont arrivés à 8 heure du matin.

 

Tony : Je suppose que son vole est arrivé vers 6 heure. Une demi heure depuis l'aéroport. 20 minutes pour le faire griller. Ce qui met l'heure du décès vers 7 heure.

 

Ducky : Et 11 minutes pour être plus précis. Il n'y a pas que lui qui ait été grillé.

 

McGee : Deux batteries de 12 volts. C'était pas suffisant pour l’électrocuter.

 

Ducky : Ça suffisait pour le faire suffoquer, Tim.

 

McGee : Il a suffoquer ?

 

Ducky : Et bien, l'application d'un courant continu à travers la poitrine provoque de gigantesques contractions des muscles respiratoires. Le diaphragme. Les muscles intercostaux. Oui, ce pauvre garçon à du être pleinement conscient et incapable de parler. La mot par suffocation c'est une façon de mourir particulièrement atroce, terrifiant, d'une lenteur insupportable.

 

Ziva : On voulait le faire souffrir.

 

Gibbs : Ou parler.

 

 

 

McGee : Chandler. Il avait été envoyé au Koweït. Il est rentré hier. Rapatriement humanitaire.

 

Gibbs : États de services ?

 

McGee : Exemplaires. Pas la moindre rayures sur ses brodequins.

 

Tony : Chandler a acheté son billet d'avion au comptoir. Pas de bagages enregistrés, un homme pressé d'aller quelque part. Ou d'échapper à quelqu'un.

 

Gibbs : Voiture ?

 

Ziva : Il avait réservé une voiture de location mais il n'est pas passé la prendre.

 

Tony : Quelqu'un est passé le prendre avant.

 

McGee : Ça a l'aire de bouger là. On n'est pas les seuls à s'intéresser à Chandler. Un avis de recherche lancé depuis Los Angeles au niveau national.

 

Gibbs : C'est la police ?

 

McGee : Négatif.

 

Gibbs : Qui a lancé cet avis de recherche, McGee ?

 

McGee : C'est nous, patron. C'est le NCIS.

 

 

 

Macy : A toutes les unités, on referme, on referme. Coups de feu. Trouvez un autre angle.

 

Éric : J'essaie Macy.

 

Vance : La mère de Chandler a presque été laissée pour morte après cambriolage la semaine dernière. Avant qu'il quitte le Koweit, quelqu'un lui a remis 250 000 $ en lui disant qu's'il les livrait à une adresse à Los Angeles, ils ne retourneraient pas terminer le travail pour sa mère. C'étaient une cible facile. Il est fils unique. Un informateur local a prévenu nos agents sur le terrain, on l'attendait à l'arrivé de son vol. Il a accepté de coopérer mais pendant qu'il allait livrer l'argent, on lui a tiré dessus. Il a paniqué. Il a voulu rentrer voir sa mère dans l'ouest de la Virginie mais n'a pas dépassé Washington.

 

Gibbs : Ce n'est pas qu'un Marine mort, Léon.

 

Vance : J'ai un mauvais pressentiment à propos d'une affaire de trafique d'armes sur laquelle on enquête à Los Angeles.

 

Gibbs : Vous croyez que les deux affaires sont liés ?

 

Vance : Allez le vérifier. Bossez avec eux en amenant quelqu'un.

 

Gibbs : Le service de San Diego .

 

Vance : Los Angeles. L'OSP. Ils dirigent l'enquête.

 

Gibbs : C'est toujours Macy qui dirige ce service ?

 

Vance : Ça vous pose problème.

 

Gibbs : A elle peut être.

 

Vance : Mais vous être dans le même camps, alors faites avec.

 

Sam : Réponse négative, Macy. Blackbird s'est envolé.

 

 

 

Tony : Il a un nom ?

 

Ziva : Qui ?

 

Tony : L'étoile de David.

 

Ziva : Oh. Oui, il a un prénom.

 

Tony : Trevor ? Bruce ? Marmaduke ?

 

Ziva : Michael.

 

Tony : Mmmh. On aurait plutôt dit un Bruce qu'un Michael au téléphone.

 

Gibbs : Très bien. Attrapez votre brosse à dent .

 

McGee : Pourquoi ? On va où ?

 

Gibbs : Los Angeles.

 

Tony : La Californie ! Et à quelle heure partons-nous ?

 

Gibbs : Pas « nous » !

 

Tony : McGee ! Pas moi ?! McGuignol ?! Toi ?! Patron...

 

Gibbs : Opération conjointe avec l'OPS. L'affaire Chandler. Tu t'en occupes d'ici. On part dans 45 minutes.

 

Ziva : L'OPS ?

 

Tony : L’Office des Projets Spéciaux. Les infiltrés du NCIS. Surveillance.

 

McGee : De super joujoux !

 

Ziva : Après notre dernier séjour à Los Angeles je comprends pas comment tu as pu croire que je serai tellement nécessiteuse d'y aller.

 

Tony : Désireuse. Tu aimerais y aller. Pas une pauvresse.

 

Ziva : Pas pauvre … ?

 

Tony : Pourquoi ça me contrarie tellement ? Réponds pas. Là réponds.

 

Ziva : Shalom .

 

McGee : Bon, Tony, on dirait que le patron sait qui est son meilleur bras droit.

 

Tony : Tu ne seras pas que son bras, McJemelapète. Ses oreilles.

 

McGee : Ah bon ? Pourquoi tu me parles d'oreilles ?

 

Tony : Le vol en avion. Cinq heures et demi de vol sans escale. Va falloir que tu chattes McBavard . De quoi tu vas lui parler ?

 

McGee : Je devrais lui parler ?

 

Tony : Oh, oui ! Et pendant des heures. Prends toi un magasine de bateaux. Ou même le mensuel du tireur d'élite. Mais surtout ne parle pas mariage, divorce ou Vance.

 

Ziva : D'accord. Au revoir. Tu me remplaces ?

 

Tony : Quoi ? Tu vas revenir quand ?

 

Ziva : Bientôt.

 

McGee : Salut.

 

 

 

Abby : C'est vrai ? Sûrement. D'accord, je vois ça. Vous aussi. Ciao. Ceci est bizarre.

 

Gibbs : Qu'est-ce qui est bizarre, Abby ?

 

Abby : Les projets spéciaux de Los Angeles viennent de m'envoyer un e-mail pour confirmer qu'ils sont intéressés par notre victime.

 

Gibbs : Le première classe Chandler.

 

Abby : C'est lui.

 

Gibbs : L'agent spécial Macy.

 

Abby : C'est elle. Elle veut que je lui envoie toutes mes découvertes. Tu la connais. Ce n'est pas une question Gibbs. Tu la connais.

 

Gibbs : Si tu découvres quelque chose, Abby, tu me contactes d'abord, ensuite, tu lui envois tes trouvailles.

 

Abby : Tu t'en vas quelque part ?

 

Gibbs : Oui. C'est ce que je suis venu te dire : à Los Angeles.

 

Abby : Dans l'antre de la tigresse.

 

Gibbs :J’emmène McGee.

 

Abby : Gibbs ! C'est juste que la dernière fois que vous être allés à Los Angeles, l'un de vous n'est pas rentré.

 

Gibbs : Je le ramènerai, Abby.

 

Abby : Mais penses aussi à te ramener toi.

 

 

 

Tony : Et il s'est servi d'une carte de crédit pour ça. Il n'a passé qu'un coups de fil depuis l'avion. D'accord. C'est tout ce que je voulais savoir. Merci. Au revoir.

 

Ziva : Allô ?

 

Tony : Salut ! Je ne te dérange pas ? Disons... au travail ?

 

Ziva : Tony ! Je suis sur une piste là, je travaille.

 

Tony : Une piste ? Sur Chandler ?

 

Ziva : Ça n'aboutira peut être a rien.

 

Tony : Tu racontes ?

 

Ziva : Tony je n'peux rien dire, je dois y aller.

 

Tony : Vas-y... Curieux.

 

Michael : DiNozzo ?

 

Ziva : Je ne veux pas lui mentir Michael.

 

Micheal : Un petit mensonge. Ton père t’envoie tout son amour.

 

Ziva : Et qu'est-ce qu'il m'envoie d'autre ?

 

Michael : Moi.

 

 

 

McGee : Patron, vous être sur que c'est bien la ?

 

Kensi : Salut. Bienvenue à l'OPS . Je suis Kensi.

 

Gibbs : Agent spécial Gibbs.

 

McGee : Agent McGee.

 

Kensi : Vous aimez les bateaux McGee ?

 

McGee : Non.

 

Kensi : Vous en construisez un ?

 

McGee : Non. C'est pour engager la conversation.

 

Kensi : Ça marche. Vous avez dormis pendant le vol ?

 

McGee : Pas une seconde.

 

Gibbs : J'ai dormis tout le temps.

 

 

 

Kensi : Déjà venus là ?

 

Gibbs : Oui.

 

McGee : Non.

 

Kensi : Bienvenus à bord.

 

 

 

Macy : Une augmentation des communications ?

 

Vance : C'est plutôt le contraire, on n'entend plus que le chant des grillons.

 

Macy : Mais les méchants ont peut être renoncés et décidés de rentrer chez eux.

 

Vance : Ou ils sont peut être déjà en route pour venir ici. Dites à Gibbs de m’appeler dès qu'il sera là.

 

Macy : Et si vous le lui disiez vous même ?

 

Vance : Gibbs.

 

Gibbs : Bonjour, directeur Vance.

 

Vance : Je sais à quelle point ça vous enthousiasme de travailler ensemble. J'ai dis au secrétaire d'état que j'avais mis mes meilleurs éléments sur l'affaire. Il y a beaucoup de gens nerveux au Pentagone. Ne m'obligez pas à venir sur place.

 

Macy : Il t'a dit que je dirigeais tout ?

 

Gibbs : Oui il me l'a dit.

 

Macy : Toujours au café ?

 

 

 

Macy : C'est tout ce qu'on a sur Chandler . Comment va sa mère ?

 

Gibbs : Elle veut voir son fils. Quel était le plan ?

 

Macy : On suivait l'argent, on avait placé un GPS dans la mallette. On le suivait jusqu’au rendez-vous. On n'a pas eu trop de temps pour organiser ça.

 

Gibbs : Quelqu'un a organisé une contre-surveillance. La personne qu'il devait voir l'a éliminé pour protéger ses arrières. Ton équipe s'est fait berner.

 

Macy : Mon équipe a été parfaite.

 

Gibbs : Tu as dis que vous aviez improvisé.

 

Macy : Tu n'as jamais eu de problème sur une surveillance ?

 

Gibbs : Qui devait-il voir ?

 

Macy : Un type appelé Liam.

 

Gibbs : Le lien avec le trafique d'armes sur lequel vous enquêtez ?

 

Macy : Évident. On a déjà l'intermédiaire pour ce marché. Il paye en liquide. Il dit que le fric provient de l'étranger.

 

Gibbs : Tu parles d'une connexion … ! Vous avez déjà parlé à Talia ?

 

Macy : C'est déjà prévu dans quelques heures dans un resto du coins. A couvert. Notre spécialité. Un petit conseil, Jethro : laisse-moi faire mon boulot.

 

Gibbs : Comme tu l'as fait la première fois qu'on s'est vu ? Ça c'est pas du café.

 

Nate : Salut. Euh... Il sont tout installé au resto .

 

Macy : Callen ?

 

Nate : Je ne l'ai pas encore vu .

 

Macy : Sortez de ma tête Nate.

 

Nate : Je suis psychologue de terrain. C'est mon boulot de l'explorer. Alors, Gibbs ? Vous voulez qu'on en parle ?

 

Macy : Non.

 

Nate : Il n'a pas confiance en vous. C'était plus qu'évident. Il n'avait qu'une hâte, s'en aller.

 

Macy : Nate, vous l'avez entrevue sur le pas de la porte.

 

Nate : Vous auriez du coucher avec lui a l'époque. Quelque soit cette époque. J'étais probablement en maternelle en ce temps là.

 

Macy : Et qui vous dit que je ne l'ai pas fait ?

 

Nate : Je peux déjà vous dire...

 

Macy : Non. Ne répondez pas !

 

Nate : D'accord.

 

Macy : Vous me faites peur.

 

Nate : Ouai.

 

Macy : Partez.

 

Nate : J'y vais.

 

Macy : Et trouvez Callen.

 

Nate : Ouai c'est ça.

 

 

 

Gibbs : DiNozzo, dis moi que tu as quelque chose.

 

Tony : Pas de chance avec les vidéo de surveillance à l'aéroport. Chandler s'est perdu dans la foule. Les batteries de camions utilisées pour le faire frire sont un produit Chinoi bon marché, il s'en vend des milliers tous les ans.

 

Gibbs : Ça c'est ce que tu n'as pas, DiNozzo.

 

Tony : J'ai aussi cherché des meurtres similaires. Ces types savaient ce qu'ils faisaient, ils l'ont déjà fait.

 

Gibbs : On cherche un type qui s'appelle Liam.

 

Tony : Liam. Compris.

 

Gibbs : Ziva ?

 

Tony : Ziva ! Le patron.

 

Ziva : Non.

 

Tony : Elle a suivit une piste. On dirait que ça n'a rien donné. Comment s'est passé le vol ?

 

Gibbs : McGee n'a pas arrêté de jacasser.

 

Tony : McGee ?! Il est plein de surprise. Qui aurait cru ça de lui ?

 

Gibbs : Continuez de chercher.

 

Tony : Entendu, patron.

 

Gibbs : Vous l'avez lu.

 

McGee : Oui, j'ai finis.

 

Gibbs : Vous restez. Tenez leur compagnie. Je vais voir un ami.

 

Ziva : Je suis désolée pour hier.

 

Tony : Oh c'est pas grave. J'adore être totalement débordé.

 

Ziva : Je t'ai dis que je regrettais. Cette piste conduisait nulle part.

 

Tony : T'en fais pas. No problemo Davido.

 

 

 

Sam : Le rendez-vous aura lieu dans un resto de Vinus Beach. On recevra des images de quatre caméras. Une caméra de circulation à cette intersection. La caméra d'un magasin juste en face. Deux mini-caméras préréglées à l'intérieur.

 

Macy : On est prêts ?

 

Sam : On le sera bientôt.

 

Macy : Kensi ?

 

Sam : A 15 minutes. On démarre dans 30 minutes.

 

Macy : Callen ?

 

McGee : Qui est Callen ?

 

 

 

Callen : Vous construisez toujours un bateau dans votre cave ?

 

Gibbs : Oui.

 

Callen : Le même ?

 

Gibbs : Non. Un autre.

 

Callen : Deux bateaux. Trois femmes.

 

Gibbs : Quatre. Femmes.

 

Callen : Vous avez vu Macy ?

 

Gibbs : Oui je l'ai vu.

 

Callen : Vous avez tant de souvenirs en commun.

 

Gibbs : Alors, comment allez vous Callen ?

 

Callen : Pas mal. Il y a même des jours ou ç'a irai presque.

 

Gibbs : Vous cherchez toujours.

 

Callen : Je cherche toujours. Il y a une raison au fait qu'on n'est pas assit dans un bar ?

 

Gibbs : Il est 10 heure du matin.

 

Callen : Je ne ais pas ce qui est le pire. Devenir vieux ou s'assagir ?[En Russe] Je ne veux pas d'excuse. Il a jusqu'à la fin de la semaine.

 

Gibbs : [En Russes] Pourquoi ?

 

Callen : [En Russe] S'il ne paie pas ce qu'il doit... [En Français] C'était un beau match mais le batteur aurai du être disqualifié.

 

Gibbs : [En Français] Vous auriez du me dire que vous étiez sous couverture.

 

Callen : Je ne le suis pas. C'était pour elle. Elle habite en face de chez moi. Elle vient d'arriver de Saint-Pétersbourg. Elle est seule. Et si elle pense que je fais parti de la mafia Russe, elle ne voudra pas qu'on devienne amis. Quelques fois on a des semaines pour planifier et quelques fois un jour. Je dois rencontrer un trafiquant d'armes qui s'appelle Talia. Il n'a confiance en personne. Je doute de nos chances. Comme cette première opération en Serbie, vous m'avez sauvé les fesses.

 

Gibbs : C'était à Moscou.

 

Callen : Non ! Mes fesses ne risquaient rien à Moscou. C'étaient celles de Petrov. Les fesses de Petrov, il faut sans arrêt les sauver.

 

Gibbs : On a travaillé avec des gens bien.

 

Callen : Oui. On s'est fait de bons amis.

 

Gibbs : Certains sont morts.

 

Callen : La prochaine fois dans un bar. Je n'aime pas trop les parcs.

 

Gibbs : D'accord.

 

 

 

Sam : Caméra deux dans le resto.

 

Éric : Elle enregistre.

 

Sam : On capte la conversation de Talia ?

 

Éric : J'essaie.

 

Sam : Ça vient d'un téléphone portable. Un de ces trucs jetable.

 

Éric : Je repère les relais extérieurs.

 

Sam : Les caméras trois et quatre sont prêtes. C'est parti !

 

Macy : Callen, où est-ce que vous êtes ?

 

Callen : Devant le resto. Je vous regarde Macy. Hey ! Éric, ces micros me grattent.

 

Sam : Vérifications son.

 

Callen : Ça fait 18 ans. Vous pourriez peut être un peu lâcher la bribe de Gibbs, Macy. Klaxonne une fois si tu m'entends Sam.

 

Sam : Hadley, klaxonne une fois.

 

Éric : Il est entré. Rien à signaler.

 

Callen : C'est vous Talia ?

 

Talia : Oui. Mon cousin avait un resto à Chicago. Pas comme celui-là. Le style ancien avec des boxes en comme on dit des fontaines à sodas. Ses cafards étaient aussi probablement un peu plus gros. L'hygiène ce n'était pas le point fort du cousin Mario.

 

Callen : On m'a dit que vous étiez sur le marché.

 

Talia : Et qui vous êtes ?

 

Callen : Quelqu'un qui vous donnera ce que vous voulez.

 

Talia : Je vous connais pas.

 

Callen : J'ai du vous être chaudement recommandé. Vous ne seriez pas là sans ça.

 

Talia : L'ami d'un ami d'une racaille.

 

Callen : Exactement. On doit tous prendre des risques. Alors qu'est-ce qu'il vous faut ?

 

Talia : Pas à moi. Un client.

 

Callen : D'accord. Et votre client a besoin de quoi ?

 

Talia : Il veut des jouets.

 

Callen : Fusils de chasse ? Des fusils à pompe ? A air comprimé ?

 

Talia : Il pense plutôt à des trucs style 4 Juillet. Des gros pétards.

 

Callen : Un micro ?

 

Talia : Quoi ?

 

Callen : Vous en avez un ?

 

Talia : Et vous ?

 

Callen : Alors quand ?

 

Talia : Demain.

 

Callen : Pas possible.

 

Talia : Écoutez. Non ce n'est pas un mot que mon client comprendra.

 

Callen : Alors laissez moi lui expliquer.

 

Serveuse : Excusez-moi monsieur, le monsieur la bas m'a demandé de vous donner ça.

 

Talia : Barre toi.

 

Callen : Quoi ?

 

Talia ; Tu m'as compris. J'ai dis « barre toi » !

 

Nate : Il est repéré. Il est temps de se replier.

 

Macy : Callen, on remballe.

 

Callen : Vous savez, ce n'est pas de votre client que vous devriez avoir peur.

 

Nate : J'ai le play-back du coup de fil de Talia.

 

Macy : Allez-y

 

Talia : Je sais, je sais. J'y travail . Donnez moi quelques jours. Vous aurez ce que vous voulez...

 

Eric : C'est vraiment trop mauvais.

 

Macy : Repasse-le et isole le dernier mot.

 

Talia : Liam, je sais, Liam. Liam !

 

Sam : C'est notre connexion. C'est le type que Chandler devait voir.

 

Macy : Le même type.

 

 

 

Sam : Chandler à été contraint de faire sortir par ce Liam 250 000 $ du Koweït.

 

McGee : Un virement bancaire aurait été plus facile.

 

Callen : Ça aurait laissé des traces papier.

 

Sam : Pendant ce temps là Liam approche Talia et lui demande de lui procurer une grande puissance de feu.

 

McGee : Du fric, des armes...

 

Callen : Et c'est urgent.

 

Gibbs : Vous avez un plan , agent spécial Macy ?

 

Macy : C'est Talia le plan. Sam vous ferrez aux agents Gibbs et McGee un rapport complet sur l'opération. Y compris Renko.

 

Sam : Entendu.

 

Callen : 18 ans. Vous deviez être lieutenant chez les Marines dans la police militaire. Gibbs était toujours sergent.

 

Macy : On change de sujet.

 

Callen : Vous avez enquêté ensemble ?

 

Macy : Pourquoi ça vous intéresse ?

 

Callen : Pour le raconter à ma famille.

 

Macy : G, vous n'avez pas de famille.

 

Callen : Ça c'est méchant.

 

Macy : Mais vrai.

 

Callen : Gibbs est ma famille. Et vous aussi. Vous avez des photos de vous en uniforme ?

 

Macy : Oui et non. Vous ne les verrez pas.

 

Callen : D'accord. Je demanderai à Gibbs ce qui s'est passé.

 

Macy : Prévenez moi dans ce cas. Je veux être là pour le voir vous botter les fesses.

 

 

 

Ducky : Il peut être très déconcertant, c'est vrai, lorsqu'il apparaît derrière toi juste quand tu as quelque chose à lui dire.

 

Tony : Il lit dans les pensés.

 

Ducky : Tu peux essayer de l'imiter.

 

Tony : Qu'est-ce que tu as Ducky ?

 

Ducky : Oooh ! Tu es doué ! Cette satané paperasserie, Jethro. J'ai besoin de ta signature.

 

Tony : D'accord. Bon je vais cessé d'être Jethro et me contenté d'être cet agent très spécial, Anthony DiNozzo. Je signe où ?

 

Ducky : Sur les sept pages. Et pendant que tu signes tu veux bien me dire pourquoi tu es descendu me voir ?

 

Tony : Ziva.

 

Ducky : Ah ! Personnel, pas professionnel.

 

Tony : Ce n'est pas ce que tu crois.

 

Ducky : Je crois rien du tout. Qu'est-ce que tu crois ?

 

Tony : Je crois qu'elle s'inquiète pour quelque chose. Elle semble distraite.

 

Ducky : Oui, mais on est tous distraits. Continue de signer.

 

Tony : Elle t'a déjà parlé de ce qu'elle avait fait quand elle est rentré d’Israël ?

 

Ducky : Non, elle s'était chargé d'une opération à couvert au Maroc.

 

Tony : Ouai, je suis au courant.

 

Ducky : Elle a faillit mourir.

 

Tony : C'est vrai ? Je le savais pas ça.

 

Ducky : On l'a même entrevu dans un reportage télévisé après l'explosion de la bombe. Si elle est distraite parfois...

 

Tony : Tu sais je me fais probablement des idées. Et regarde ça j'ai tout signer. Sinon tu as autre chose à me dire ?

 

Ducky : La cause du décès est effectivement la suffocation provoquée par un choc électrique. De nombreuses contusions et des bleus laissent penser qu'il a été brutalement enlevé avant d'être accroché la bas et torturé.

 

Tony : Mmmh, intéressant.

 

Ducky : Et sur la corde il y avait de la peau. Abby a trouvé du tissu épithéliale ce qui me fait croire que l'homme que vous recherchez doit avoir de très vilaines traces de frottements sur l'une de ces mains.

 

 

 

Abby : C'est pour quelle affaire au fait.

 

Tony : Mon affaire. Opération spéciale. Top Secret .

 

Abby : Je ne te demanderai même pas. Ça a un lien avec Ziva ?

 

Tony : Je croyais que tu ne devais rien demander.

 

Abby : D'accord ! Je n'dirai rien mais dis le moi. Un résultat. Une photo de l'immigration. Michael Aaron Rifvin. Citoyen Israélien, il vit à Tel-Aviv, travail dans une banque et est arrivé ici il y a deux jours. C'est la réponse a la question que je n'ai pas le droit de poser ?

 

Tony : Ça dépend.T'aurais pas d'autres photos ?

 

 

 

McGee : Là vous avez vu ? Un flash.

 

Sam : C'est un reflet dans la vitre de la voiture. *

 

McGee : C'est le reflet d'un coup de feu. Vous pouvez calculer la trajectoire des balles. Oh ! Patron, il me faut un de ces trucs. Évidemment, si le budget le permet.

 

Sam : Il n'y a qu'une source. Le tireur était dans la rue.

 

Gibbs : Ou dans une voiture.

 

Sam : On va voir s'il n'y a pas d'autres caméras auxquelles on pourrait accéder.

 

McGee : C'est une caméra de circulation . Des caméras de surveillance.

 

Sam : Là on à un autre angle. C'est un distributeur.

 

McGee : J'apporte ces données. C'est parfait.

 

Sam : Voilà Chandler.

 

McGee : C'est un 4*4 mais on ne voit pas ses plaques.

 

Sam : Je l'ai. C'est notre tireur .Ça peut être Liam.

 

Gibbs : Envoyez une photo à Abby.

 

Sam : Elle est peut être dans notre répertoire. Abby. Scuito. C'est envoyé.

 

McGee : Oh ! Il faut vraiment que j'ai un de ces trucs.

 

Sam : Vous avez un problème ?

 

 

 

Ziva : Vous avez son adresse actuelle ? D'accord. Merci. J'ai une piste !

 

Tony : Sérieuse ? Je veux dire, une piste sérieuse ?

 

Ziva : Il y a 18 mois un homme a été retrouvé écartelé et relié à une batterie dans une forêt près de Baltimore. Même mode opératoire que pour Chandler, on a soupçonné les frères Stefano et Benji Kass. Ils ont une boité d’échafaudage.

 

Tony : Pourquoi on ne les a pas coffrés ?

 

Ziva : Tous les témoins ont disparu.

 

 

 

Tony : Oh ! Dis donc tu as vu ça ?! Une bête équipée d'un six cylindres GPL.

 

Ziva : Un V8, diesel.

 

Tony : Les batteries sont là.

 

Ziva : Ici.

 

Tony : Oui par la.

 

Ziva : Deux batteries de 12 voltes. Neuves.

 

Stefano : Vous cherchez quelque chose ?

 

Tony : Agent spécial Anthony DiNozzo, NCIS. Vous devez être les frères Kass. C'est votre camion ?

 

Stefano : Si c'était le cas ?

 

Ziva : Tony. La chaussure de Chandler qui manquait. [Les Kass fuient] Arrêtez ! [Ziva en plaque un au sol] Stefano, je suppose ?

 

[Couse poursuite entre Benji et Tony. Benjy tombe dans le vide mais Tony le retient.]

 

Tony : On dirait que les gars qui ont montés ces échafaudages n'étaient pas très sérieux. Attendez un peu, c'est sûrement vous, c'est ça ? C'est une vilaine marque de frottement que vous avez là.

 

Benji : Je perds prise, aidez-moi à remonter.

 

Tony : Combien il vous à payé.

 

Benji : Remontez moi, par pitié !

 

Tony : Quelle... Somme ?

 

Benji : Mais rien ! C'est vrai ! On lui devait un service ! Il nous a appelé et dit de cueillir Chandler à l’aéroport, il a e-mailé sa photo et son numéro de vol.

 

Tony : Comment il s'appelle ?

 

Benji : Écoutez, vous ne savez pas de quoi il est capable, d'accord. Il va me tuer.

 

Tony : Benji, mes mains commencent à être moites. Je ne sais pas ce qu'il va se passer si, vous savez ? Comment il s'appelle ?

 

Benji : D'accord ! Liam !

 

Tony : Et son nom de famille ?

 

Benji : C'est juste Liam !

 

 

 

Gibbs : Et avec Stefano ?

 

Tony : Non, il ne veut rien dire.

 

Gibbs : Insiste DiNozzo !

 

Tony : Entendu.

 

Gibbs : Je veux le nom de famille de Liam. Alors ?

 

McGee : Abby fait une reconnaissance faciale sur le type du 4*4, elle nous appellera si jamais elle a une correspondance.

 

Macy : Qu'est-ce que vous avez ?

 

Gibbs : Les tueurs de Chandler.

 

McGee : Ils ont reçu un appelle de Liam leur disant de l'intercepter à l'aéroport.

 

Macy : Pas de nom de famille ?

 

Gibbs : On cherche.

 

Kensi : Macy ! Talia téléphone.

 

Éric : Lumières baissées. A l’écran.

 

Kensi : On a équipés sa voiture pendant qu’il était au resto. La surveillance vidéo devrait passer en direct.

 

Eric : Il est sur haut parleurs. La qualité est moyenne.

 

Talia : Je veux parler à Mattie Rae.

 

Mattie Rae : C'est moi.

 

Talia : Au resto ce matin, comment vous saviez que c'était un flic ?

 

Rae : Qui êtes vous ?

 

Talia : Je m'appelle Max Talia.

 

Rae : Comment vous avez eu mon numéro ?

 

Talia : La serveuse au resto. Je comprends pourquoi vous lui avez donné, elle est jolie. Vous m'avez vraiment tiré d'un très mauvais pas ce matin.

 

Rae : Oui, ce pourri m'a bien gâché la vie. Alors, c'est un juste retour des choses.

 

Talia : Cinq ans pour trafique d'armes.

 

Rae : Attendez. Comment vous le savez ? Qui vous en parlez ?

 

Talia : Oh, j'ai des amis. J'ai fait mon enquête. J'ai appris que vous étiez de retour sur le marché.

 

Rae : Possible.

 

Talia : Écoutez, j'ai un client bourré de fric qui cherche en urgence de l'artillerie spécialisée. Je pourrais vous brancher avec lui.

 

Rae : Spécialisée comment ?

 

Talia : Fusils d'assaut, C-4. Vous pourriez voir ça ?

 

Rae : Je connais des gens qui pourrez vous fournir un char si vous avez si vous avez une valise assez grosse. Écoutez, il faut que je rencontre d'abord ce type pour voir à qui j'ai a faire.

 

Talia : Il y a un vieux parking discret à East Temple près de la voie ferrée. Dans 40 minutes.

 

Rae : J'y serai.

 

Macy : On dirait qu'on a pris le même rendez-vous.

 

 

 

McGee : Ça y est, la caméra trois est en ligne.

 

Sam : A toutes les unités en stand-bye, Mattie Rae est là. Et voilà Talia.

 

McGee : On attend toujours l'invité d'honneur.

 

Macy : Talia l'a appelé. Liam va arriver.

 

Callen : J'pensais pas que Liam était du genre à se pointer à un rendez-vous avec un délais aussi court.

 

Macy : Il est sous pression. La perte de Chandler a foutu en l'air son emploi du temps, il a du probablement trouver en urgence du fric ailleurs.

 

Gibbs : Il est désespéré.

 

Macy : C'est un avantage.

 

Sam : Un véhicule entre dans a ruelle. Ils vont vers lui.

 

Macy : C'est Liam.

 

Gibbs : McGee rapprochez vous de lui. Qu'est-ce que vous voyez ?

 

McGee : Zoomez avec la caméra 1. Il porte un jean et une veste de sport. Il est armé. Ç'a l'air d'être un canon long.

 

Gibbs : C'est un contrat.

 

Macy : Séparez-les.

 

Kensi : Allez, debout monsieur Talia. Les mains derrière le dos.

 

Talia : Vous êtes cette saleté de serveuse de bistro.

 

Kensi : Ah ! Il ne fallait pas être aussi radin.

 

Gibbs : Gibbs.

 

Rea : Agent spécial Renko.. Merci du coup de main.

 

Macy : Ça va, Mike ?

 

Renko : Oui, je vais bien. Ça commence à devenir intéressant, hein, Macy ? Comment vous avez su que c'était un contrat ?

 

Gibbs : Des armes avec des silencieux.

 

Renko : Pourquoi ils ont essayé de nous descendre. On avait ce que voulait Liam.

 

Macy : Peut être qu'il a trouvé ailleurs ce qu'il voulait.

 

Gibbs : Vous deveniez gênant.

 

Callen : Un Motel, sur le Strip.

 

 

 

Callen : R.A.S !

 

Macy : Quatre passeports vierges. Quatre valises remplies d'armes. Assez de C-4 pour faire sauter un immeuble.

 

Gibbs : La chambre est toujours réservée.

 

Callen : Ça veut dire que ceux que Liam fournissait vont sûrement venir chercher ça.

 

Macy : Liam est un fantôme. Je suis sure qu'ils ne l'ont jamais su.

 

Callen : C'est probable.

 

 

 

Tony : Tu as des résultats sur notre petit secret ?

 

Abby : Tu sais comme je suis débordée ?

 

Tony : Je sais que tu es débordée.

 

Abby : D'accord, je suis rassurée. On a un résultat mais c'est un peu ennuyeux. Le type à droite, Michael Rivkin, un prétendu banquier Israélien. Le type à gauche, le directeur du Mossad, Eli David, qui se trouve être aussi...

 

Tony : Le père de Ziva.

 

Abby : Elle connaît sûrement Rivkin.

 

Tony : Tu lui poses pas de questions. Tu ne souffles pas un mot de tout ça. Abby.

 

Abby : Tony...

 

Tony : Je plaisante pas.

 

 

 

Kensi : Liam Patrick Coyle, un ancien trafiquant d'arme de l'IRA . Récoltait des fonds et introduit des armes en Irlande du nord dans les années 90. Après le traité de paix, il devient free-lance. Il a vendu des armes de partout : de la Tchétchénie jusqu'à la corne de l'Afrique.

 

Gibbs : De préférence à des terroristes.

 

McGee : Pourquoi on n'a jamais entendu parler de lui ?

 

Kensi : Il habitait à New York. Faux travail. Faux nom. Fausse vie.

 

Nate : Ça s'appelle une légende. C'est un mot utilisé par la Stasi. La police secrète de l'Allemagne de l'Est pendant la guerre froide. Leur idée s'était de créer une couverture si bonne qu'elle résisterai à tout examen. Passeport. Documents. Papiers de travail. Et même les histoires de famille. Bien sur, rien n'est vrai. Tout ça est une légende.

 

 

 

Tony : Merci de l'avoir retenu.

 

Ziva : Je t'en pris, Tony.

 

Tony : Je n'aurai jamais cru le dire mais je regrette presque McGee. Oui, presque. Et toi Ziva ? Il te manque ?

 

Ziva : Oui, beaucoup.

 

Tony : Tu regrettes quelqu'un d'autre ? Gibbs ?

 

Ziva : Parfois.

 

Tony : Et ton ami qui habite à Tel-Aviv ?

 

Ziva : Tony !

 

Tony : C'est juste pour savoir.

 

Ziva : Oui, Michael me manque aussi.

 

Tony : Quand il a appelé l'autre jour j'ai eu l'impression qu'il appelé d'ici.

 

Ziva : Non. Je regrette, Michael n'est pas là. Hélas.

 

 

 

Callen : J'espérai bien vous voir.

 

Michael Rivkin : C'est un plaisir de pouvoir enfin vous rencontrer, Liam.

 

Kikavu ?

Au total, 50 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Marion 
21.02.2017 vers 22h

Debo06 
18.02.2017 vers 12h

anakean 
04.01.2017 vers 17h

nabou38 
17.11.2016 vers 00h

Mhawaii 
12.11.2016 vers 20h

McGnome 
01.11.2016 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Participe au jeu HypnoTrain en publiant des sondages
Instructions | Teaser | Listes des gares
Gagne un DVD de la série The Missing saison 1
Activité récente

La photo du mois
Hier à 20:58

Sondage
26.04.2017

Saison 14 - M6
16.04.2017

Design
15.04.2017

Le quartier
13.04.2017

S14E22 Beastmaster
Hier à 12:35

Saison 14
Hier à 12:29

S14E05 Philly
26.04.2017

Designs
22.04.2017

Gagne un DVD de la série Teen Wolf saison 1
Gagne un DVD ou Blu-Ray de Au Bout du Tunnel
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne CBS

14.22 : Beastmaster (inédit)
Mardi 2 mai à 20:00

Logo de la chaîne M6

14.04 : La Croisière tigre (inédit)
Vendredi 5 mai à 21:00

Logo de la chaîne CBS

14.23 : Something Blue (inédit)
Mardi 9 mai à 20:00

Logo de la chaîne M6

14.05 : Philadelphie (inédit)
Vendredi 12 mai à 21:00

Logo de la chaîne CBS

14.24 : Rendezvous (inédit)
Mardi 16 mai à 20:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne M6

14.02 : Les Mauvais Garçons (inédit)
Vendredi 21 avril à 20:50
3.42m / 14.3% (Part)

Logo de la chaîne CBS

14.21 : One Book, Two Covers (inédit)
Mardi 18 avril à 20:00
13.32m / 1.3% (18-49)

Logo de la chaîne M6

14.01 : Une nouvelle ère (inédit)
Vendredi 14 avril à 21:00
3.40m / 14.5% (Part)

Logo de la chaîne CBS

14.20 : A Bowl of Cherries (inédit)
Mardi 4 avril à 20:00
13.83m / 1.6% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

14.19 : The Wall (inédit)
Mardi 28 mars à 20:00
14.35m / 1.6% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

14.18 : M.I.A. (inédit)
Mardi 14 mars à 20:00
14.16m / 1.5% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Diffusion M6 - 14.03 : Pour quelques pièces d'or

Diffusion M6 - 14.03 : Pour quelques pièces d'or
La saison 14 continue ce soir sur M6 à 20h50 avec l'épisode 14.03 : Pour quelques pièces d'or Voici...

Arrivée du train HT025 !

Arrivée du train HT025 !
Nouveau sondage et pas des moindres ! "Vance a décidé de prendre quelques congés, il aimerait que...

Diffusion M6 - 14x02 : Les Mauvais Garçons

Diffusion M6 - 14x02 : Les Mauvais Garçons
La saison 14 continue ce soir sur M6 à 20h50 avec l'épisode 14x02 : Les Mauvais Garçons. Voici le...

Synopsis de l'épisode 14x24 - Season final

Synopsis de l'épisode 14x24 - Season final
CBS vient de dévoilé le synopsis du season final 14x24: Rendezvous de NCIS qui sera diffusé le 16...

Diffusion CBS - 14x21 : One Book, Two Covers

Diffusion CBS - 14x21 : One Book, Two Covers
La diffusion de la saison 14 de NCIS continue ce soir sur CBS avec l'épisode 14x21: One Book, Two...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

serieserie (01:02)

c'est ce que je me disais

soaddict (01:02)

c'est plus un collectif c'est une guerre ouverte !

serieserie (01:02)

enfin faut voir comment haven va nous faire ça demain matin!!

soaddict (01:02)

et puis les quelques jours ça laisse le temps a c&c de s'organiser

serieserie (01:02)

après c'est ton tour donc... passe pas tard x)

soaddict (01:02)

ah ouai c'est elle qui reprend la main

serieserie (01:02)

mdrrrrrrr non c'est pas une guerre c'est fun

serieserie (01:03)

ouiii

soaddict (01:03)

ouai demain je devrai pouvoir me debrouiller pour etre la pas trop tard

soaddict (01:03)

ça va etre delire !

soaddict (01:03)

j'adorerais voir sa tete quand elle va voir ça

serieserie (01:04)

beh j'ai posté du coup c'est a haven, après c'est a toi donc je suivrais quand tu pourras (ou si maricia passe avant toi je suivrais maricia tu auras qu'a me suivre, je te resuivrais et euh voila

serieserie (01:04)

bref destination... marseille?

serieserie (01:04)

mdrr j'avoue

soaddict (01:04)

ah bin voila ! je l'heberge !

soaddict (01:04)

mdrrrr

serieserie (01:05)

ou alors j'envois un message a haven pour la mettre dans le coup?

soaddict (01:05)

ouai peut être

soaddict (01:05)

j'ai peur qu'elle monte un truc trop different sinon

serieserie (01:05)

bon j'envois un message a haven x)

soaddict (01:05)

cool !!

serieserie (01:05)

oui

soaddict (01:06)

bon voila il rale .... je vais bouger avant de devoir avoir une lonnnngguuueeee conversation

soaddict (01:06)

je vois ça demain ! et je vous suis !

serieserie (01:06)

mdrrr bonne niut

serieserie (01:07)

pas de soucis

soaddict (01:07)

a demain

soaddict (01:07)

bonne nuit miss

serieserie (01:08)

serieserie (01:08)

bone nuit

Merlinelo (16:32)

Hé, ceux qui sont passé à l'airways sur le quartier Orphan Black, vous savez qu'on vous a répondu il y a longtemps? ^^

Seriesmdr1 (19:16)

Bonjour à tous ! Thème en vote dans vos préférences pour le quartier Orange is the new black! N'hésitez pas à faire un petit tour ! Un nouveau sondage et un débat sont en cours ! Merci ! Bonne soirée !

serieserie (09:31)

Joyeuses Pâques!
Vous avez jusqu'à demain soir minuit pour chercher les œufs cachés sur la citadelle!

Phoebus (05:57)

Bonjour, Joyeuses Pâques! Bonne chance pour ceux cherchant encore les œufs. J'en profite aussi pour faire un peu de pub et rappeler qu'ils vous reste plus que quelques jours pour voter pour la meilleur photo de la seconde partie de saison 8 de The Vampire Diaries sur le quartier de la série. Bonne journée.

SeySey (08:50)

Bonjour! Fan de "Outlander"? Sachez que le trailer officiel de la saison 3 vient d'être révélé!!! N'hésitez pas à venir nous rendre visite et nous donner votre avis

ObikeFixx (10:25)

Bonjour. Vous pouvez toujours venir sur le Nathan James et découvrir le calendrier et le sondage du mois sur le quartier The Last Ship. Bonne journée

emeline53 (17:40)

Joyeuses Pâques à tous ! Pour fêter ça, venez élire votre personnage préféré chez The Fosters !

alExiaN (20:03)

ce soir c'est papotage et jeux pour les 12 ans du quartier Veronica Mars, on vous attend !

Locksley (08:43)

Bonjour ! Nouveau jeu HypnoChance ! Inscrivez-vous au tirage au sort pour tenter de gagner un DVD du thriller "Au bout du tunnel". Bonne chance !!

Seriesmdr1 (11:09)

Nouveau design sur le quartier Orange Is the new black. N'hésitez pas à venir donner votre avis ! Merci d'avance ! Bonne journée a tous !

choup37 (18:31)

Episode 2 de la nouvelle saison de Doctor Who diffusé ce soir Toutes les infos sur le quartier!

Locksley (08:49)

Bonjour la citadelle ! Depuis ce matin, ce n'est pas 1 mais 2 jeux-concours HypnoChance auxquels vous pouvez participer !

Locksley (08:53)

Des DVD du film "Au bout du tunnel" sont en jeu ainsi que des coffrets Teen Wolf Saison 1 ! Enjoy et bonne chance !

emeline53 (22:36)

Nouvel affrontement de duos chez les Fosters pour élire le personnage préféré !

albi2302 (18:15)

Et de 3 ! Un jeu HypnoChance The Missing a été lancé, bonne chance !

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play